1er novembre 2017

Le nouveau programme de financement de l’Association pour l’amélioration des sols et des récoltes de l’Ontario (AASRO) vise à améliorer la santé des sols en investissant dans l’équipement d’épandage des éléments nutritifs agricoles. Offrant 60 % de soutien sous forme de partage des coûts à concurrence de 25 000 $ par entreprise, il représente une opportunité notable pour les épandeurs ontariens.

La raison d’être du Programme sur la gestion du fumier et des biosolides (PGFB), accessible à toute entreprise d’épandage à forfait titulaire d’un permis valide en Ontario, est de préserver les sols de la province. L’apport de matière organique est essentiel pour bâtir la santé d’un sol, particulièrement lorsqu’il est réalisé au moyen de techniques d’épandage précises et novatrices.

« C’est l’effet multiplicateur qui rend le Programme de gestion du fumier et des biosolides si pertinent, explique Andrew Graham, directeur général de l’AASRO. Chaque pratique de gestion optimale mise en œuvre peut être bénéfique pour la santé des sols de nombreuses fermes. Les effets potentiels sont exponentiels ».

Le PGFB encourage l’adoption de pratiques de gestion optimales (PGO) qui améliorent la santé des sols et la précision des épandages, diminuent les pertes de phosphore en bordure des champs et protègent la qualité de l’eau. L’amélioration de la santé des sols représente également une part importante du travail accompli par l’industrie agroalimentaire afin d’atténuer le changement climatique. Le PGFB accorde des fonds pour personnaliser l’équipement d’épandage et réaliser des épandages sur culture ou épandre du lisier chargé de semences de culture de couverture. Il existe en outre une PGO liée aux approches novatrices de gestion du fumier et des biosolides, qui permet aux entreprises d’investir dans innovations encore inusitées en Ontario.

« De nouvelles idées émergent partout dans le monde en matière d’épandage de précision et de gestion des données, déclare Mack Emiry, président de l’AASRO. La PGO Approches novatrices incite les entreprises à investir dans ces technologies, haussant la barre de la gestion des éléments nutritifs ici, en Ontario. »

L’aide financière du PGFB est accordée selon le principe « premier arrivé, premier servi ». Pour être admissibles, les requérants doivent détenir un permis à jour de technicien en épandage d’éléments nutritifs ou un permis à jour d’épandage commercial de matières prescrites. Les candidatures peuvent être envoyées dès à présent. La date de clôture des projets et du dépôt des demandes de partage des coûts est le 15 janvier 2018.

Les fonds sont fournis par Cultivons l’avenir 2, une initiative fédérale-provinciale-territoriale. Pour davantage de renseignements sur le PGFB, visitez le site Web de l’AASRO à ontariosoilcrop.org/oscia-programs/programme-sur-la-gestion-du-fumier-et-des-biosolides/?lang=fr ou communiquez directement avec l’Association en composant le 226 706‑8669 ou en écrivant à MBMP@ontariosoilcrop.org.

 

« Les fermières et les fermiers canadiens assurent une excellente intendance de l’environnement et de nos sols agricoles. Ce programme s’inscrit dans l’engagement du gouvernement à préserver la santé des sols, améliorer la qualité de l’eau et agir face au changement climatique. Des investissements comme ceux-là favorisent l’innovation en matière de techniques et de procédés agricoles et nous valent une place de leader mondial dans le développement et l’application de pratiques agricoles durables. »

  • Lawrence MacAulay, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Canada

 

« Nous savons toutes et tous que des sols sains constituent le socle d’un système agroalimentaire fort et durable. C’est pourquoi notre gouvernement est fier de fournir 1 million $, par l’entremise de Cultivons l’avenir 2, afin de soutenir de nouveaux investissements dans l’intendance environnementale. Ces investissements auront des effets positifs sur la santé des sols, les efforts d’atténuation du changement climatique et la qualité de l’eau, tout en améliorant les conditions de vie des générations futures. En travaillant conjointement, nous veillons à ce que des programmes tels que celui‑ci, qui fortifient des entreprises et stimulent notre économie, continuent de répondre aux besoins de nos productrices et producteurs. »

  • Jeff Leal, ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario

 

Contact Média
Karen Jacobs, Coordonnatrice des programmes
519 826-4340
karen.jacobs@ontariosoilcrop.org

Leave a Comment

STYLE SWITCHER

Layout Style

Header Style

Accent Color